Vauvert

Vauvert-Scrabble

Salle Mistral, place Mistral, 30600 Vauvert.

Lundi 14h.

Président : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- 74, rue Mercat Viel - 30600 Vauvert.

Tél. : 06 84 99 97 22 ou 04 66 51 60 67

Alexandre Girard, joueur du club de Vauvert vient de nous quitter en ce début février 2017. Christophe Vigroux, lui rend cet hommage.

Alex

Alex J'avais un rêve d'enfant, ou plutôt un secret bien gardé. Un ami malicieux et espiègle avait réussi à jouer un sacré tour à la mort. Sa bienveillance et son amour étaient si forts que la faucheuse n'osait plus s'aventurer.

Elle avait bien essayé, durant la longue vie de mon ami, de semer des obstacles mais ce petit homme les avait franchis un à un. Au contraire, chaque épreuve semblait avoir renforcé l'amour qu'il avait pour son épouse et pour la vie. A quatre-vingt-quatorze ans, il était encore prêt à relever mille défis dans l'humour et la simplicité.

Oui, mon ami était un super héros. Pas de ceux de pacotille qui, affublés d'une cape ou d'un collant mal ajusté, défraient les chroniques. Non, mon ami était un super héros de la vie quotidienne dont la destinée, marquée par le sceau de l'altruisme, était d'aider son prochain.

Ancien maître de chai, cet ami avait su assembler le meilleur des nectars : celui de l'amour, de l'entraide, du courage. Toutes les personnes qui avaient la chance de le connaître s'accorder à dire que son cru était d'exception.

Et puis, en ce dimanche d'hiver, un message est venu assombrir un ciel dont les larmes ne tardèrent pas à s'abattre sur les fenêtres, rejoignant les miennes. Alexandre Girard venait de nous quitter. Il venait de perdre son dernier combat et nous allions tous nous sentir orphelin d'un père, d'un grand-père...

Saches Alex, que tu incarnes et continueras à incarner pour nombreux d'entre nous le bonheur, l'amour, le partage. La bienveillance permanente dont tu faisais preuve résonnera encore dans nos cœurs et j'espère que toutes les personnes qui ont eu le plaisir de te côtoyer sauront, modestement, suivre ton exemple.

Comme tous les super héros, Alex avait un fidèle allié. Je terminerai donc mes propos en ayant une affectueuse pensée pour Adrienne qui, dans une douleur indicible, me confiait avoir perdu son "pilier".

Puissions nous rendre à Adrienne un peu de l'amour qu'Alexandre nous avait donné... Merci pour tout Alex, ce fut un plaisir de croiser ta route et un honneur de partager ton amitié.

Cophe